01/01/2012

Barakîî de footballeurs...

Voici ce que je disais:

Et alors, on reste muet, devant la médiocrité des valeurs véhiculées par le foot: le fric, le vedettariat, la haine de l'adversaire, l'engagement par défaut...Quand je parle de barakîî de footballeur, je me rends compte que quelques malheureuses victimes n'ont pas leur place dans ma caricature, mais c'est un sport qui ne suscite que l'adhésion de ceux sans instruction et, surtout, sans éducation !
On peut continuer à en parler !
 
A propos de:
http://www.rtbf.be/sport/football/detail_de-gros-incidents-au-sljivo?id=7315793
 
young-football-supporter1.jpg

20:40 Publié dans Misère mentale, Nimportekwa

Les commentaires sont fermés.