09/02/2011

Epitre de Saint Pastis aux Marseillais

Chapitre 51.

En ces temps où l’eau vint à manquer, arrivèrent par derrière les Monts Casanis deux visiteurs se réclamant de Sainte Anisette, pour soulager les déshydratés.

Pernod et Ricard, tels étaient leurs noms, brodés en jaune sur leur tunique.

Sur leurs conseils, les plus assoiffés acceptèrent de changer leurs habitudes pour sauver leur vie. Plus de liqueur et moins d’eau. Pour un rafraîchissement idéal !
Soudain, les cieux se déchirèrent, laissant entendre les cris de colère du Tout Puissant…

« Putaing cong, ils me laisseront mourir de soif ces deux grands couillongs !
Que Sainte Pancréatite et Sainte Cirrhose leur bouffe les entrailles tant que j’aurai soif !"

Ben oui, deux jours de ciel bleu,
et voilà ce que ça donne !

22:36 Publié dans Alimentaire, Météo, Religion

Les commentaires sont fermés.